6 conseils pour utiliser une méthode Agile avec les plateformes aPaaS et low-code

Même si les plateformes low-code ou aPaaS (application platform as a service) sont destinées aux entreprises (non spécialisées dans le codage) et aux « citoyens développeurs », celles-ci permettent également être mises à profit par les développeurs qui peuvent créer rapidement des apps mobiles ou des applications capables de se connecter à de nombreuses sources de données.

Nous verrons dans cet article comment les méthodologies Agiles peuvent être utilisées avec les aPaas et les plateformes low-code.

Low-code et aPaaS vs logiciels de développement classiques

Les logiciels de développement classiques requièrent un gros travail de conception et de définition des interfaces utilisateurs (UX) en amont. Avec les plateformes cloud aPaaS, ces tâches peuvent être réalisées plus rapidement, mais vous êtes tributaire des limites de la plateforme.

En termes de développement, les logiciels classiques sont faits pour répondre à un maximum de cas de figure, de la petite application faite par deux ou trois développeurs au mastodonte mis en place par une équipe complète.

Les plateformes cloud ne sont pas toutes logées à la même enseigne. Elles sont créées pour permettre à des utilisateurs individuels ou des petites équipes de délivrer facilement et rapidement des applications métiers telles qu’un CRM, une application RH, ou autres. Cependant les environnements liés au codage et la possibilité de documenter diffèrent selon les plateformes.

Il faut donc veiller à bien choisir une plateforme low-code ou aPaaS qui réponde à vos besoins.

Utiliser les méthodes Agiles avec votre plateforme cloud low-code et aPaaS

En permettant le maquettage rapide de vos applications, les plateformes low-code sont parfaites pour un projet en mode Agile. Voici 6 conseils qui vous mettront le pied à l’étrier.

1 – Ne jamais sauter l’étape d’analyse des besoins

« Faire de l’Agile » ne veut pas dire sauter les étapes projet. En effet il est primordial de faire une analyse de vos besoins avant de vous lancer dans les paramétrages. Une fois les besoins listés et analysés, assurez-vous que les capacités offertes par la plateforme cloud que vous avez choisie puissent bien y répondre. Et si ce n’est pas le cas, listez bien les items qui devront être développés pour compléter le projet. En règle générale, il faut respecter un ratio de 80/20 pour la réalisation d’applications avec une plateforme (ou avec tout progiciel) : 80% des besoins fonctionnels doivent être réalisés avec des fonctionnalités standard de la plateforme, et jusqu’à 20% avec des développements spécifiques.

2 – Adaptez la durée de vos sprints

Les plateformes low-code vous permettant de maquetter plus rapidement que les projets de développement, la durée des sprints peut être réduite. En général avec ce type de plateforme, des sprints de deux semaines sont d’usage.

3 – Concentrez-vous sur l’expérience et le parcours utilisateur

Présenter très tôt les écrans est recommandé dans la mesure où vous êtes techniquement contraints par votre plateforme low-code. Mettez l’accent sur la valeur ajoutée métier (et non technique) pour l’utilisateur final.

4 – Optimisez pour des cycles de déploiement courts et des releases continues

Surtout si la plateforme ne gère pas le versioning. Cette approche présente deux avantages :

  • Les nouveautés sont régulièrement mises en production pour les utilisateurs.
  • Les développeurs n’ont à gérer que deux versions à tout moment : la version en production et la version en cours de développement. Cela permet de réduire le travail de fusion des branches de code ou de paramétrage et améliore la réactivité sur la correction des bugs.

5 – N’oubliez pas l’étape des tests d’acceptation de l’utilisateur (UAT)

De façon à ce que les utilisateurs finaux valident l’avancement du projet au fil de ses développements. Cela est également valable même après le passage en production lorsque vous voudrez mettre en production des corrections de bugs ou des nouvelles fonctionnalités.

6 – Créez des documentations techniques à chaque déploiement

Nouveau membre dans l’équipe, besoin de retoucher une fonctionnalité qui a été mise en place il y a longtemps ? Perdez un peu de temps maintenant pour en gagner beaucoup plus tard. Malheureusement beaucoup d’équipes pensent que « Faire de l’Agile » se traduit par une réduction de l’effort de documentation. C’est une lourde erreur. Il ne faut jamais négliger cette étape et bien documenter votre projet : modèle de données, cahier des charges technique, schémas d’architecture… Agile ne veut pas dire « sans documentation ».

Ces conseils sont généraux, mais s’adaptent à toutes les plateformes tant leurs capacités techniques peuvent être différentes. Outre l’application de ces conseils, il est impératif de prendre du temps pour choisir sa plateforme.

Citoyens développeurs ou équipes de développeurs à la recherche d’économies d’échelles et de gain de temps, vous avez maintenant les bases pour implémenter de l’agilité dans vos projets à l’aide des aPaaS et des plateformes low-code.

You may also like...

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: